mardi, 15 novembre 2011 08:45

Paray le Monial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

" ...Voici ce Cœur qui a tant aimé !  et qui est si peu aimé en retour..."

"...Toi, du moins, aimes-le !"

 

PROMESSES DE NOTRE SEIGNEUR A SAINTE MARGUERITE MARIE

Télécharger en pdf

 

1- Je donnerai aux âmes dévouées à mon Cœur toutes les grâces nécessaires dans leur état.

2- Je mettrai la paix dans leurs familles.

3- Je les consolerai dans toutes leurs peines.

4- Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.

5- Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.

6- Les pécheurs trouveront dans mon Coeur la source et l’océan infini de la miséricorde.

7- Les âmes tièdes deviendront ferventes.

8- Les âmes ferventes s’élèveront rapidement à une grande perfection.

9- Je bénirai les maisons où l’image de mon Sacré Coeur sera exposée et honorée.

10- je donnerai aux prêtres le talent de toucher les coeurs les plus endurcis.

11- Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom écrit dans mon Cœur et il n’en sera jamais effacé.

12- Je te promets, dans l’excessive miséricorde de mon Coeur, que son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront neuf premiers vendredis du mois de suite, la grâce de la pénitence finale. Ils ne mourront point en sa disgrâce ni sans recevoir les sacrements, Mon divin Cœur se rendant leur asile assuré en ce dernier moment.

« ...O Cœur tout brûlant d’amour ! Que n’enflammez-vous le ciel et la terre de vos pures flammes, pour consumer tout ce qu’ils renferment, afin que toutes les créatures ne respirent que votre amour !... »

(Sainte Marguerite Marie Alacoque, Ecrits de dévotion)

 

 

CONSECRATION AU SACRE COEUR

DE SAINTE MARGUERITE MARIE

 

Je me donne et me consacre au Sacré Coeur de Notre Seigneur Jésus Christ, ma personne et ma vie, mes actions, peines et souffrances, pour ne plus me servir d’aucune partie de mon être que pour l’aimer, l’honorer et le glorifier.

C’est ici ma volonté irrévocable que d’être tout à lui et de faire tout pour son amour, en renonçant de tout mon cœur à tout ce qui pourrait lui déplaire.

Je vous prends donc, ô Sacré Cœur, pour l’unique objet de mon amour, le protecteur de ma vie, l’assurance de mon salut, le remède à mon inconstance, le réparateur de tous les défauts de ma vie et mon asile à l’heure de ma mort. Soyez donc, ô Cœur de bonté, ma justification envers Dieu le Père et détournez de moi les traits de sa juste colère.

Ô Cœur d’amour, je mets toute ma confiance en vous, car je crains tout de ma faiblesse, mais j’espère tout de vos bontés. Consumez donc en moi tout ce qui peut vous déplaire ou résister, et que votre pur amour s’imprime si avant dans mon cœur que jamais je ne puisse vous oublier, ni être séparé de vous. Je vous conjure, par toutes vos bontés, que mon nom soit écrit en vous, puisque je veux faire consister tout mon bonheur à vivre et à mourir en qualité de votre esclave.

 

Lu 2448 fois Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2012 18:54
Plus dans cette catégorie : « Victoire au Seigneur de la vie Marcel Van »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires