lundi, 21 novembre 2011 20:51

Newsletter N°9

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

France, fille aînée de l'Eglise :

concept rétro ou concept d'avenir ?

Télécharger en pdf

 

Frères et Sœurs en Jésus-Christ,

 

En 1980, Jean Paul II a créé une énorme surprise dans une des plus célèbres exhortations qu’un pape ait adressée à la France : « Alors permettez-moi, pour conclure, de vous interroger: France, fille aînée de l'Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? Permettez-moi de vous demander : France, fille aînée de l'Eglise et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l'homme, à l'alliance avec la sagesse éternelle ?

 

Voici les interrogations posées suite à cette exhortation par nombre d’entre nous :

 

- D’abord, est ce que les nations ont une âme ?

 

Mais oui ! il y a des citations de l’Ecriture ! Dieu dans l’ancien testament s’adresse à son peuple les Hébreux et parfois les appelle.    

« Ecoute Israël » : tout l’Ancien Testament nous montre que pour Dieu, il n’y a pas seulement l’individu et la famille, mais qu’il y a aussi la famille des familles = la nation : ces trois étages forment la société et le milieu naturel de la vie sociale. Dieu ne demande pas tout-à- fait la même chose à chaque nation car chacune a des dons et une histoire propres, comme chaque petite famille et comme au sein de chaque petite famille, chaque enfant est différent. Dieu respecte toutes les différences entre personnes, familles et nations car à tous les niveaux Il a créé des complémentarités qui sont les richesses de la vie familiale et sociale et internationale                    (vie de la famille des nations). La personne existe, la famille existe, la nation existe et cela, c’est la nature qui permet de l’observer. On peut aussi parler de peuple comme de nation : le peuple arménien, basque, breton, vendéen, corse, etc…

 

-Qu’est ce que l’Etat par rapport à la nation ?

L’Etat n’est pas la nation, c’est la structure politique que se donne une nation pour émettre les lois, la monnaie et la défense d’un territoire qu’habite cette nation. Mais il peut y avoir des nations et des peuples qui n’ont pas d’Etat. Le rôle de l’Etat de droit démocratique de type européen est de faire respecter les libertés dont liberté religieuse comme un droit central de l’homme.

 

- D’où est venu ce terme de « Fille Aînée » ?

De l’histoire des relations entre Clovis et les rois de France après lui, avec le pape : ils ont décidé au moment du baptême de Clovis à Reims, de se faire le bras temporel pour aider le pape et ils ont tenu promesse pendant des siècles : Rome pouvait les appeler à l’aide quand le pape (puis le Vatican) étaient en danger temporel ou autre. Je crois que cela a duré à peu près bien jusqu’à Philippe le Bel. Tout ceci constitue la richesse de notre histoire, dont le cardinal Poupard à longuement enseigné au cours de l’année jubilaire 2000.

   Sur ce sujet je ne peux que vous encourager à lire le livre de Geneviève ESQUIER, « lettre aux chrétiens de France » chez François-Xavier de Guibert

 

- Dire que la France est la « Fille aînée » n’est-ce pas faire du cocorico ?

    Il n’y a pas de cocorico qui tienne à reconnaître que nos dons et nos défauts de français ne sont pas exactement les dons et les défauts des Chinois etc : c’est l’histoire et la culture de chaque peuple qui fait son « profil particulier »… Et c’est bien mieux ainsi : Dieu n’a rien cloné, Il a créé à tous niveaux, c’est différent ! Par contre la Fille aînée se doit d’avoir des responsabilités particulières face aux autres nations. On observe bien dans l’histoire toute l’écoute des autres nations à la voix de la France, pour les bonnes choses mais aussi les moins bonnes ! C’est bien pour cela que la France est la première visée dans le combat spirituel des ténèbres financières et idéologiques contre elle actuellement. D’où notre prière pour qu’elle soit délivrée spirituellement par la louange et l’adoration !

 

- Voyons l’avenir ! Ce concept est-il rétro ou bien a-t-il de l’avenir pour notre nation, mais aussi l’Europe ?

 

    Oui, car le ciment qui tient les familles, les peuples, les nations, les cultures, est bien les dons de Dieu donnés dans le Baptême de l’Esprit Saint. Que de promesses de bonheur dans le Baptême ! Le Christ est le « meilleur Ciment » pour notre société puisque nous sommes fils d’un même Père. Quel autre ciment commun pour toutes les nations que Celui qui conduit au Père, Père de tous les hommes ? La force ? La contrainte de la loi ? D’accord, mais quand la loi n’a pour fondement que l’argent et la majorité, c’est-à-dire la loi du nombre, elle n’unit que par la force .et conduit au totalitarisme.

 

- Cela implique t il du même coup que l’on doit, en France, prôner politiquement la conversion !!!  

          Evidemment non ! Ce que je veux dire c’est qu’en reconnaissant ses racines chrétiennes, notre pays (et ceux qui le voudront), du même coup, reconnaît l’individu comme une personne à respecter et le Décalogue comme fondement du Droit et de la Loi. De ce fait, il reconnaît la morale naturelle qui, elle, est universelle et fidèle aux valeurs de la vie. Dans une telle société, bien des petits (embryons..) et des minorités culturelles peuvent trouver une place respectée ! Donc il y a encore beaucoup de pain sur la planche ! Si le Seigneur ne bâtit la Maison France ou Europe, en vain peinent les maçons !!

 

- Juste un message pour conclure !  

 

 

Priez, priez sans cesse, louez et adorez sans cesse, réjouissez vous sans cesse, car notre espérance est plus forte que la mort : une grande Pentecôte d’Amour et de Gloire vient avec Puissance sur la France et les autres nations ! 

 

 

*interview du conseil d’alleluia-France

 

Lu 2131 fois Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2012 18:45
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°8 Newsletter N°10 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires