vendredi, 25 novembre 2011 12:08

Newsletter N°77

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Peuple élu, nation choisie

Télécharger en pdf





2011 : Dieu révèle son plan !


"Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
Les projets de son cœur subsistent d’âge en âge.
Heureux le  peuple dont le Seigneur est le Dieu,
Heureuse la nation qu’il s’est choisie pour domaine ! "


Ces Paroles du psaume 32, que vous venez de lire, pourraient concernées le peuple élu Israël et la France, nation choisie pour révéler les projets de son Cœur.

Israël a reçu la révélation du Nom de Dieu. En regardant au cours des siècles les bénédictions d’Adonaï sur le peuple élu d’Israël et de Jérusalem, Dieu désirait conduire les nations à en vouloir leur part. Les bénédictions de Dieu répondent au désir profond gravé par Dieu lui-même dans le cœur de l’homme. Ainsi  tout homme découvrira que seul Dieu est Bon et que Lui seul en est le dispensateur des bénédictions.

C’est alors que la révélation du Nom culmine et s’accomplit en Jésus, le Fils de Dieu. L’Eglise, son Corps, reçoit la vocation de révéler aux nations le Nom du Dieu trois fois saint et d’amener les nations à l’obéissance de la foi. Ceci a été rendu possible, dit Paul, à cause de l’endurcissement partiel du peuple élu Juif, afin que les nations païennes accueillent la bonne nouvelle.

Et la France ?

Si Israël a été élue, la France a été choisie pour recevoir du Seigneur la révélation prophétique du Cœur de Jésus (dans son Sacré Cœur) afin de répandre la Bonne Nouvelle du Christ Roi de l’univers.

Israël peuple élu, France nation choisie, ont en particulier cet appel et ses dons de Dieu, de ce fait ils deviennent interdépendants. A Israël Dieu a fait connaître son Nom. « Aux uns les chars, aux autres les chevaux, à nous le Nom de notre Dieu : le Seigneur » Ps.20,8. A la France Il a donné son Cœur pour «en laisser couler les fleuves d’eaux vives ». Au cours des siècles ces deux « bénis » de Dieu ont été tantôt fidèles, connaissant rayonnement et prospérité, tantôt infidèles apprenant la correction divine  signe de sa Miséricorde et de sa fidélité.

Ainsi la France a un devoir  de prière et d’action de grâce vis-à-vis d’Israël. Devoir d’autant plus important que pendant des siècles elle a nié les droits d’Israël. Si la France a reçu le Cœur de Jésus, l’Ecriture nous enseigne en même temps : «Mais à Sion l’on dit: «  Mère ! » car tout homme y est né, et Lui l’a établie, le Très Haut. » Ps 87, 5.

Aujourd’hui ces deux peuples manquent à leur destin d’appelés dans leur aveuglement humain d’une gouvernance sans écouter leur unique Roi.

Mais Dieu a disposé de par le monde des petits qui tel Moïse, qui remporta la victoire sur Amaleq en gardant les bras levés dans une  intercession et une louange incessantes, prolongent cette louange. Par cette louange incessante, Dieu fait se lever un peuple  de louange.

Dieu se prépare en même temps une nouvelle génération de gouvernants mus par l’Esprit Saint. Pour l’heure, dans l’attente, ils s’abaissent devant la Croix, la Gloire de Dieu et sa Parole. Devant leur prochain ils reconnaissent l’autre comme supérieur à lui. A l’heure venue ces nouveaux gouvernants ne diront rien sur eux-mêmes mais rendront compte  de l’amour et de la compétence qui sont en eux par des actes et des paroles remplis de sagesse. Ce Feu d’Amour suffira à les faire reconnaître.

Dieu travaille sans cesse. Il purifie son Eglise : Is 4,1-5 : « …Quand le Seigneur aura lavé l’ordure des filles de Sion et nettoyé le sang du milieu de Jérusalem, au souffle du jugement et au souffle de la destruction. Dieu créera sur toute l’étendue du mont Sion et sur ses assemblées une nuée le jour et une fumée, et la nuit la clarté d’un feu flamboyant. Car, au dessus de tout, la gloire sera un dais et une hutte pour servir d’ombre le jour contre la chaleur, d’abri et de refuge contre l’orage et contre la pluie ».

Qui sont « ces filles de Sion » ? Sinon toutes les divisions des églises et de l’Eglise qui confessent le Nom du Dieu trois fois Saint et se sont conduites en ennemies les unes des autres. Aujourd’hui chacune acceptant de faire son mea culpa peut accueillir la Parole de Dieu qui relève et unifie pour hâter le Règne de Dieu au milieu des hommes.

C’est là l’œuvre de l’Esprit Saint. « De même, en effet, que jadis vous avez désobéi à Dieu et que maintenant, par suite de leur désobéissance, vous avez obtenu miséricorde, eux de même ont maintenant désobéi par suite de la miséricorde qui vous a été faite, pour obtenir miséricorde à leur tour. Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour leur faire miséricorde à tous » Rom 11,30-32.


Ainsi se révèle le plan de Dieu en cette année 2011 !


Bonne année de louange et d’adoration à tous, pour cette nouvelle génération de gouvernants !



                                                                          Le conseil d’Alléluia-France


 

Lu 2515 fois Dernière modification le mercredi, 31 octobre 2012 21:06
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°76 Newsletter N°78 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires