vendredi, 25 novembre 2011 11:52

Newsletter N°61

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La justice divine...une haute montagne

Télécharger en pdf




La justice divine est cette haute montagne dont le fondement est la miséricorde et dont le sommet est la gloire du Soleil de Justice.

Dt.32,4 : « Tous ses chemins ne sont que Justice…Il est juste, Il est droit ».

Selon Rachi, Elohim est ce Dieu de Justice de genèse 1, qui, voyant que le monde ne pourrait subsister avec la seule perfection de sa Justice, fit passer au premier plan la Miséricorde, d’où le Nom d’Adonaï Elohim.

Accueillir la grandeur de la Justice de Dieu nous conduit à accueillir en premier la toute puissance de sa Miséricorde. Saint Augustin fais cette prière à Dieu : « dis à mon âme c’est Moi ton salut ! Celui qui est salut est le même qui est Justice ». Il conclut : «  je veux accourir vers cette parole et m’en saisir enfin".

Jésus est la manifestation de la Justice du Père. Vivre selon la justice de Dieu, c’est accueillir Jésus et sa parole, la garder pour qu’elle porte le fruit attendu, ouvrir notre cœur à sa sagesse pour comprendre ses voies, exercer l’intelligence et la rechercher comme l’argent pour découvrir le plan de Dieu et marcher dans l’intégrité alors notre cœur : « comprendra la Justice et l’équité, la droiture et tous les chemins qui mènent au bien » Prov 2,9

Isaïe nous dit l’indignation du Seigneur voyant qu’il n’y avait plus de justice sur terre (Is,59,15). «Je n’aurai point de cesse que sa justice ne brille comme l’aurore et son salut comme un flambeau »  Is 62,1

En Jésus nous sommes justifiés, parce que par et uniquement par le Sang de Jésus, je retrouve le chemin du Père et je redeviens enfant du Père, fils adoptif ayant le même héritage que Jésus. Ph 3,…19 : « La justice s’obtient par la foi au Christ », et 1P 2,21-24 : « Il confiait sa cause à Celui qui juge avec justice » pour que « morts aux péchés nous vivions pour la justice par Lui dont la meurtrissure nous a guéris ».

« Heureux ceux qui ont faim et soif de la Justice, ils seront rassasiés » Math 5, 6

La soif de la justice selon le plan de Dieu est une faim louable pour l’âme créée à l’image et dans la ressemblance de Dieu. Léon le Grand dit « Qu’aimer Dieu n’est rien d’autre que désirer la justice ».

Pour accueillir cette justice, laissons grandir en nous le cœur du publicain pour démasquer le pharisien caché et l’expulser. «Tu veux au fond de moi la vérité » alors : « Ainsi tu peux parler et montrer ta Justice (Jésus, ton Fils unique), être juge et montrer ta victoire (sa Résurrection) Ps 50,6.

Saint Jacques conclut : « Car le jugement est sans miséricorde pour qui n’a pas fait miséricorde, la miséricorde se rit du jugement » Jc2, 13.

La justice divine est cette haute montagne dont le fondement est la miséricorde et dont le sommet est la gloire du Soleil de Justice.




                                                Le Conseil d'Alléluia-France




 

Lu 1672 fois Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2012 18:30
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°60 Newsletter N°62 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires