vendredi, 25 novembre 2011 11:49

Newsletter N°57

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Miséricorde et gloire

Télécharger en pdf




Allez donc apprendre ce que signifie : « C’est la miséricorde que je veux et non  les sacrifices. En effet, je ne suis pas venu appeler les justes mais les pécheurs. » Math 9,13.

«Je leur ai donné la Gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient Un comme nous sommes Un » Jn 17,22.

«La gloire de la filiation qu’Il a par nature, Jésus apprend aux hommes, qu’Il la leur avait méritée et donnée pour qu’ils soient Un comme Lui et le Père sont Un. » (Mgr. Emile Guerry)

Dans le seul Evangile selon saint Jean : 34 fois le mot « gloire » (ce n’est pas de la gloire selon l’esprit du monde)

A travers ces paroles de l’Ecriture et cette citation de Mgr. Emile Guerry se trouve résumée toute l’expression de la miséricorde, de la surabondance de l’Amour du Père et du Fils dans la puissance de l’Esprit Saint pour chacun des fils de la terre.

Miséricorde et Gloire ne peuvent être dissociées, car c’est le fondement même du mystère de la Rédemption. Choisir, opposer ou restreindre un de ces deux mots consiste à amputer le mystère même de la vie éternelle : « Père, glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie et que par le pouvoir que tu Lui as donné, Il donne la vie éternelle à tous ceux que tu Lui as donnés » Jn 17, 1-2.

« Les nations glorifient Dieu pour sa Miséricorde » Rom 15,9.

Parler de la Gloire de Dieu c’est reconnaître que Dieu est Père et que Jésus, son Fils unique, nous enseigne comment être fils par adoption :« Mon âme est à présent dans le trouble. Et que dire ? Père sauve-moi de cette heure ! Mais c’est précisément pour cela que je suis venu à cette heure ! Père, glorifie ton Nom ! » Et du ciel vint une voix : Je l’ai glorifié et le glorifierai encore » Jn 12, 27-28. Paul nous parle de ce « Père de toutes les Miséricordes » 2 Cor 1,3..et il nous le dit : « Voici une preuve de l’Amour de Dieu pour nous : au temps où nous étions encore pécheurs, le Christ est mort pour nous…Si, étant encore ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison après réconciliation, serons-nous sauvés par sa vie. » Rom 5, 8-10.
En hébreu la racine du mot « gloire » (kavod ) signifie : « être lourd, être d’importance, être en vue (Jésus en croix), enrichir, mais aussi charge, fardeau, honneur, majesté, magnificence, feu et nuée, abondance, richesse : en un mot ce mot «  gloire » nous met en présence des attributs divins, de l’identité même de Dieu et du « fardeau» dont s’est chargé le Fils de l’homme.

Le premier attribut de Dieu après sa Souveraineté, est la manifestation de la puissance de sa Miséricorde.

Dieu manifeste sa Gloire non pas en recevant mais en donnant, en se donnant dans ses perfections, pour les communiquer à l’homme et répandre sa Lumière et son règne éternel.

De sa Miséricorde Il remplit ceux qui sont pauvres et n’ont rien, la naissance de Jean chez Zacharie et Elisabeth : « Ses voisins et ses parents apprennent que le Seigneur avait fait éclater sa Miséricorde envers elle, ils s’en réjouissent avec elle » Lc 1,8.

Toute la gloire du Seigneur est d’avoir confondu les puissances mauvaises et ennemies par la toute puissance du Bien, de sa miséricorde, Il a vaincu le mal par le Bien et continue de le faire de nos jours.

La gloire de Dieu est d’avoir mis la main sur la souffrance qu’Il n’avait pas créée, venue tout droit du péché et de notre insoumission, afin d’affronter le Mal qui en résultat, le vaincre et nous introduire gratuitement dans la vie éternelle grâce à sa miséricorde.

« Heureux ceux qui ont un cœur de pauvre, car le royaume des cieux est à eux » Math 5, 3 : ils peuvent accueillir la Miséricorde et la Gloire sans rien en retrancher et dans toutes leurs manifestations avec en plus les fruits de Joie, de Paix, de Vie.

De la Miséricorde et de la Gloire de Dieu découlent sa Justice c'est-à-dire ce mouvement d’Amour ininterrompu de la Trinité elle-même dans lequel l’homme est invité à entrer pour l’Eternité, en « ayant lavé son vêtement dans le sang de L’Agneau » Apoc. 7,14.

Ex 34, 6 ( à partir de l’hébreu) « Adonaï, descend dans la nuée, il se tient avec Moise, là et Il crie le nom de : Adonaï, Adonaï. Adonaï, passe devant lui. Il crie : Adonaï, Adonaï, Dieu de tendresse et de miséricorde… »

Moïse a vu d’abord la gloire de Dieu et rempli de sa gloire, Il voit et entend Dieu crier son Nom : Miséricorde et tendresse (Adonaï). Cela explique pourquoi aujourd’hui Dieu manifeste sa gloire, car plus que jamais sa Miséricorde est à l’œuvre.




     
                                                Le conseil d'Alléluia-France

 

Lu 1676 fois Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2012 18:31
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°56 Newsletter N°58 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires