vendredi, 25 novembre 2011 11:41

Newsletter N°45

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Sauvés

Télécharger en pdf




«Le huitième jour, le jour de la circoncision de l'enfant, étant arrivé, on lui donna le nom de Jésus, qu'avait indiqué l'ange avant sa conception» Luc 2, 21

Jésus reçoit son Nom au moment de la circoncision, le huitième jour ! Ce Nom est Jésus, Yeshoua en hébreu qui veut dire « Dieu sauve ». Une fois de plus on voit que dans toute la Bible, chaque nom donné est porteur d’une mission. Et chaque fois que nous invoquons ce Nom de Jésus, avec tout notre cœur, Dieu se rend présent au milieu de nous et vient nous sauver. Jésus est sauveur le l’homme et de la création.

Le huitième Jour dit la Parole, donc sept jours entre le nom caché d’Emmanuel à Bethlehem  et le nom du Sauveur Jésus à Jérusalem pour que Jésus reprenne toute la création et fasse toutes choses nouvelles.

Dans les grandes détresses, avons-nous comme premier réflexe, d’appeler le beau Nom de Jésus.

Avons-nous bien pris conscience que Jésus sauve l’humanité et aussi toute sa création ? Jésus nous sauve parce qu’il est la source même de l’Amour venu habiter et demeurer parmi les hommes.

«Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père» Jean1.14 

Par sa présence, par l’eau et le sang versés à son sacrifice, Jésus nous sauve car il nous libère du joug de l’Ennemi qui lui aussi est au milieu de nous et se déchaîne aujourd’hui (haine, mensonge, impureté, amour de l’argent). En effet Dieu avait donné pouvoir à l’homme sur toute la création afin de lui faire porter du fruit et la protéger (la soumettre),  «Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre» Gn 1, 28

Mais l’homme dans sa folie (le péché et l’idolâtrie) a donné son pouvoir à l’Ennemi. Folie, plus forte que la raison, qui se traduit aujourd’hui par la destruction de toutes les formes de la vie.

Mais quel est le pouvoir de Dieu finalement ? Jésus reçoit du Père, le pouvoir de donner la vie éternelle à tous ceux que le Père lui a donnés. «Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés». (Jn 17, 2).

Pouvoir de l’Amour de Dieu qui sauve. Il n’y a que lui sauve. « Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » Actes 4.12.

«Quiconque invoquera le Nom du Seigneur sera sauvé» Rom 10, 13.

La folie de l’homme aujourd’hui, est de chercher d’autres sauveurs à nos détresses, d’autres amours, que le Seigneur Jésus, seul. Un homme (ou un groupe) aussi puissant et intelligent soit-il ne peut pas sauver. Les idéologies et les philosophies ne peuvent pas nous sauver du Mal. Mais, tout Seigneur qu’il est, Jésus ne sauve pas contre notre liberté. J’ai à accueillir la lumière pour qu’il éclaire les zones de mort en moi.

En effet, souvent on entend dire : pourquoi, bien que Jésus nous ait sauvés, sommes-nous encore submergés par le mal. Nous avons une part active dans notre liberté pour parcourir ce chemin de salut et de bonheur vers la vie éternelle. Ce pouvoir que le Père a donné au Fils de sauver tout homme, on l’accueille ou on le rejette. Imaginez un peu ce que serait notre monde si tout le monde accueillait l’Amour dans le Nom de Jésus !

Le huitième jour est donc bibliquement le jour de l’Alliance nouvelle. Cette alliance est à ré accueillir quotidiennement ; chaque jour on a à redire « oui » à Jésus Sauveur, oui à l’Amour. C’est bien le sens de la phrase de Jean Paul II pour notre pays : «France, fille aînée de l’Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? » « Permettez-moi de vous demander : France, fille aînée de l’Église et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’alliance avec la Sagesse éternelle ? »

Et oui la France a été baptisée dans l’Amour !

C’est par la prière, la louange et l’adoration, que l’amour déposé par Dieu au fond du cœur de chaque homme pourra grandir et porter des fruits de bonheur.



                                                               Le Conseil d'Alléluia-France

 

Lu 1504 fois Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2012 18:34
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°44 Newsletter N°46 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires