vendredi, 25 novembre 2011 11:32

Newsletter N°34

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le danger pour tout chrétien : l'idolâtrie

Télécharger en pdf




Aujourd’hui, Le Christ nous réveille avec sa question : « Pour vous qui suis-je ? » Mt 16, 15 et Mc 8, 28

On pourrait croire que l’idolâtrie était réservée au passé avec le Peuple hébreu qui adorait d’autres dieux que le Seigneur Adonaï. Il est vrai que l’histoire du peuple de Dieu, aussi bien dans l’ancien que dans le nouveau testament est l’histoire d’un peuple qui s’arrache aux idoles pour se tourner vers le vrai Dieu.

Est ce que je recherche le Dieu vivant dans sa Parole vivante que sont les Saintes Ecritures lues et accueillies en Eglise ? Ou est-ce que je m’attache au culte des personnes, des idées, d’une politique, d’une science, d’une philosophie,.. attendant de ce culte qu’il me comble alors que Dieu seul peut répondre à ma soif d’Amour ?

Les croyants d’aujourd’hui sont constamment tentés de retomber dans le paganisme, tant l’idolâtrie imprègne notre vie courante. Pour preuve d’idolâtrie les dernières productions de films, ou l’enquête du Monde des religions, qui montre que 52 % des Catholiques ne croiraient pas en Dieu (!) et 79 % croient en un Dieu qui est « une force, une énergie, un esprit » ! Et de conclure : « l’Eglise sera vaincue par le libéralisme !».

Cette exaspération et cette haine contre l’Eglise ne vient pas du vrai Dieu. Paul poursuit sa définition de l’idolâtrie en l’associant aux cultes des démons (1 Co 10,20) et dans un réquisitoire terrible, il dénonce le péché universel des hommes qui, au lieu de reconnaître le Créateur à travers sa création, ont changé la gloire du Dieu incorruptible contre une adoration des créations de l’homme et de leur auteur. Au lieu de servir le Seigneur, on se livre à d’autres maîtres :

•    L’argent ( Mt 6,24), «Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon »

•    La volonté de dominer son prochain ( Col 3,5), « Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.»

•    La puissance politique ( Ap 13,8) « Et tous les habitants de la terre adoreront la bête, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé. »

•    Le plaisir, la haine, et même l’observance matérielle de la Loi ( Ga 4, 8) « Autrefois, ne connaissant pas Dieu, vous serviez des dieux qui ne le sont pas de leur nature »

•    Tout cela mène les âmes et notre pays à la mort. ( Ph3, 19). « Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu'aux choses de la terre »

Dans la confrontation des idées « modernes » contre l’Eglise, il se répand aussi l’idée que 75 % des Catholiques diraient oui au Christ et Non à l’Institution Eglise ! « Le Monde » affirme donc que « l’Eglise n’est pas un type d’organisation en affinité avec la modernité ». Nous aimons l’Eglise car c’est l’Eglise de Jésus et L’Eglise est d’abord un Corps ou chaque baptisé a sa place unique et irremplaçable donnée par le Père et le Christ est la tête de ce Corps. L’idolâtrie actuelle par la voie de l’idéologie voudrait nous détacher, et les uns et les autres de ce Corps que nous formons dans le Saint Esprit. Quelle est la personne qui rejetterait son propre corps et sa tête ?

Face à ces complots idéologiques et politiques contre l’Eglise, l’Esprit Saint nous presse de suivre le Christ de l'Evangile tel qu'enseigné par le Magistère authentique de l'Eglise, et non de suivre ces christs délavés fabriqués à la mesure de nos propres vues et limites humaines.

« Es-tu le roi de Juifs ? » Jn 18, 33 : question posée par les Juifs et par les païens à Jésus. Les idéologies ambiantes voudraient par dessus tout isoler le Christ de son Peuple Israël. Or nous commençons à peine dans l’Eglise à connaître cette figure du Christ comme Messie d’Israël et du monde en découvrant la richesse et la beauté de la civilisation hébraïque qui a été le berceau du Verbe de Dieu. Et nous pouvons dire que le Mystère d’Israël et le Mystère de l’Eglise sont un même et unique Mystère d’Amour.

Plus nous adorerons la véritable figure du Christ, Un avec le Père dans l'unité du Saint Esprit et Messie d’Israël en vivant dans la prière et l’offrande du quotidien, plus nous permettrons au Saint Esprit d’unifier nos cœurs dans sa gloire, permettant à nos frères Juifs de reconnaître la figure du Messie.

« Notre confiance est dans le Nom du Seigneur qui a fait le ciel et la terre ». La recherche et la fidélité à la Parole de Dieu nous conduira toujours à l'expérience de l'Eglise, communion de frères et de sœurs dont Christ est la Tête.

Soyez bénis pour votre engagement dans l'Eglise que nous sommes appelés à aimer du même amour de l'Epoux qui s'est livré pour elle afin de la rendre belle....



                                                                   Le Conseil d'Alleluia-France

 

Lu 1838 fois Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2012 18:38
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°33 Newsletter N°35 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires