vendredi, 25 novembre 2011 12:11

Newsletter N°81

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Puissance de la Gloire de Dieu

Télécharger en pdf




Ez.43,2 : « Et voici que la gloire du Dieu d’Israël arrivait de la direction de l’est avec un bruit comme le bruit des grandes eaux, et la terre s’illumina de sa gloire »

Dieu a envoyé son Fils unique pour nous donner, nous partager sa gloire dont tous nous étions privés depuis le péché. Nous donner sa gloire en partage pour restaurer notre propre unité et celle de nos relations fraternelles au sens large de ce terme. Unité brisée par le péché qui isole, divise et brise la relation avec Dieu et avec les autres.

Jn.11, 49…52 : «L’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année là, leur dit : «Vous n’y entendez rien…il vaut mieux pour vous qu’un seul homme meurt pour le peuple, et que la nation tout entière ne périsse pas.» Cela, il ne le dit pas de lui-même ; mais comme il était grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation, et non pour la nation seulement, mais encore afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu qui étaient dispersés.»

Jésus engendré depuis toute éternité dans et par le Père dans une extase d’amour vient refaire l’unité intérieure de l’homme et entre les hommes et nous revêtir de sa gloire dont Il s’est dépouillé, « reconnu homme à son aspect.»

Jn.12, 27-28: «Maintenant mon âme est toute troublée. Et que dire ? Père sauve-moi de cette heure ! Mais voilà pourquoi je suis venu à cette heure-ci. Père, glorifie ton Nom.» Vint donc une voix, du ciel : «Et je l’ai glorifié, et de nouveau je le glorifierai.»

La gloire dont se dépouille Jésus, Fils de Dieu, vrai Dieu, vrai Homme pour nous en revêtir est en vue des noces éternelles car le commandement du Père est : «Vie éternelle» Jn.12, 50.

Jn.17, 22-23 : «Et moi, la gloire que tu m’as donnée, je la leur ai donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes un ; moi en eux et toi en moi, pour qu’ils se trouvent accomplis dans l’unité, pour que le monde connaisse que c’est toi qui m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.»

Lui Jésus a prié le Père afin qu’Il nous garde dans son Nom et que nous soyons Un, par ce Nom trois fois saint.


Cela Il l’a réalisé en se dépouillant Lui-même non pas de sa divinité mais de sa gloire pour nous en revêtir. Ainsi l’Esprit Saint agit en nous pour nous unir au Père et au Fils en distribuant ses dons selon la Sagesse divine et nous accomplit dans l’Amour : «Car nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, pour ne former qu’un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres ; et c’est d’un même Esprit que nous avons été abreuvés. Ainsi le corps ne consiste pas en un seul membre, mais en plusieurs.» 1Co.12, 13

Aujourd’hui d’une façon particulière cet Esprit nous apprend à aimer l’Eglise sans comparaison avec le passé, nous faisant prendre une part active pour cette unité qui est la gloire de la Trinité, Une, Sainte et Indivisible.

Le théologien luthérien David Chytraens au XVIe a défini Jn.17 comme la grande prière sacerdotale de Jésus. Celle-ci «commence à trouver aujourd’hui son exaucement et rien ne peut vaincre cette prière du Fils à son Père. Aujourd’hui dans ces temps qui sont les nôtres Jésus agit au cœur de l’Eglise par une effusion particulière de l’Esprit Saint qui nous apprend à aimer cette Epouse comme Jésus l’aime, l’unité a un prix !»(Père R.Paulin).

Dans une louange incessante du Nom trois fois saint, béni soit-Il, accueillons la conversion, le repentir, la charité, l’humilité qui permettront « que la pointe de la lance qui blesse le Cœur du Christ soit retirée, et ce en unifiant la date de Pâque » (Vassula Ryden). Alors nous irons de «gloire en gloire» pour que le Christ qui est la tête réalise Lui-même l’unité du corps.

2 Co 4, 6 : «En effet, le Dieu qui a dit : «Que des ténèbres brille la lumière» est Celui qui a brillé dans nos cœurs pour que les illumine la connaissance de la Gloire de Dieu, qui est sur la face du Christ.»

Cette gloire qui brille sur la tête se répand dans le corps que nous sommes, pour nous faire rayonner dans le monde. 1P.4,14 : « Si l’on vous insulte pour le Nom du Christ, heureux êtes-vous, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu repose sur vous.»

Entrer dans l’héritage de la gloire du Père à travers le quotidien n’est ni un rêve, ni une utopie, mais c’est laisser agir la puissance de vie divine en nous pour nous laisser transfigurer et vivre de cette intimité avec le Christ Roi qui s’est abaissé jusqu’à nous pour nous élever jusqu’à sa gloire.
                                                       

                                                                                Le conseil d’Alléluia-France


 

Lu 1472 fois Dernière modification le lundi, 25 février 2013 22:31
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°80 Newsletter N°49 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires