mercredi, 30 décembre 2015 17:16

Newsletter N°115

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Et la Femme devint Prophète…


 

« Dieu n’a pas voulu refaire sans Marie sa création profanée. Dieu est le Père de l’univers créé et Marie la Mère de l’univers recréé »St. Anselme (XIème)  

Le prophète est celui (ou celle) qui dit l’aujourd’hui de Dieu dans la vie de l’homme. On peut lire dans l’Ancien Testament comment Deborah, (Jug,4) Anne, femme d’Elcana (1Sa. 2,1-11) Judith, Esther ont été de tels prophètes. Lorsque les temps furent accomplis, Marie a récapitulé cette vocation de la femme prophète, en accueillant l’archange Gabriel : « Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole. » Et l’ange la quitta » Lc.1, 40-41. A cette heure Marie devient explicitement "fille du Père", en recevant sa vocation et sa place de Mère de Dieu, à travers les paroles de l’ange. Elle accepte d’être bénie en devenant servante du Seigneur. Servante remplie des bénédictions de Dieu, elle pourra à son tour bénir en Son Nom.

En visitant sa cousine Elisabeth, Marie dit bien l’aujourd’hui de Dieu : « Elle (Marie) entra chez Zacharie, et salua Elisabeth. Or, dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, son petit enfant tressaillit dans son sein, et elle-même fut remplie de l’Esprit Saint » Lc.1, 38. Pour annoncer cet aujourd’hui de Dieu, pour proclamer sa Résurrection, Jésus a choisi des femmes, car la femme en son être profond est porteuse de la vie. « Elles quittèrent le sépulcre et allèrent tout raconter aux Onze et à tous les autres. C’étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, mère de Jacques ; et leurs compagnes firent aux apôtres le même récit. Eux tinrent ce discours pour du radotage, et n’y accordèrent pas créance » Lc.24, 9-11.

L’apôtre Paul prend la peine de dire : « Car la construction que vous êtes a pour fondations les apôtres et les prophètes, et pour pierre d’angle le Christ Jésus lui-même » Ep.2, 20 En effet, « Les deux colonnes de l’Eglise, les fondations de l’Eglise sont là : les apôtres autour de Pierre, et les femmes autour de Marie, qui d’un bout à l’autre de l’Evangile, ont reçu de Jésus ce ministère prophétique qu’elles ont exercé auprès des apôtres…Sans les prophètes, les apôtres ne comprennent rien…et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Mais sans les apôtres, les prophètes partent dans l’imaginaire et l’illuminisme» Georgette Blaquière.

Jésus ne s’est pas contenté de nous donner son Corps et son Sang, mais Il a envoyé ses amis les plus intimes, ses fidèles, en Gaule qui allait devenir la France. De là vient ce premier lien entre Israël et la France. Ils ont commencé l’évangélisation de ce pays qui est devenu le berceau de la chrétienté pour la future Europe tandis que Jérusalem vivait la persécution.

Sur notre terre de Provence, les voix des femmes prophètes qui suivaient Jésus sont venues annoncer sa résurrection après avoir bravé tous les dangers de la mer et des chemins. En témoignent encore aujourd'hui les reliques, les tombeaux, des amis intimes du Christ : Lazare à Marseille, Marie Madeleine à Aix puis à la Sainte Baume, Marthe à Tarascon, leurs servantes Marcelle et Suzanne ; Marie de Jacobé, mère des apôtres Jacques et Jean ; Marie de Salomé, mère de Simon et Jude aux Saintes Marie de la Mer. Dans la ville qui porte son nom, St Maximin ainsi que Ste Marie Madeleine, St. Sidoine, dit Bartimé dont une relique vient d'être retrouvée récemment ; à Arles, St Geniès et St. Trophime, à Apt dans la basilique paléochrétienne des reliques de Ste. Anne, Mère de la Vierge. Cette tradition est vivante, et de ces lieux jaillissent encore aujourd'hui les fleuves d'eau vive de la nouvelle évangélisation.

Aujourd’hui, en ce temps de Pentecôte, les amis intimes de Jésus nous appellent à unir le ministère prophétique de la femme et au ministère apostolique du prêtre (homme) dans l’Eglise pour que le dragon soit vaincu par la croix du Christ. Amen !  Maranatha !



                                                                                                             Le Conseil d’Alleluia-France

Lu 455 fois Dernière modification le mercredi, 30 décembre 2015 18:52
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°114-1 Newsletter N°116 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.