mercredi, 30 décembre 2015 18:24

Newsletter N°104

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pour toi, France !
 

 

« A Béthanie, le village de Marie et de sa sœur Marthe, Lazare tomba malade. Marie était celle qui oignit le Seigneur d’une huile parfumée et qui lui essuya les pieds avec ses cheveux ; et Lazare, qui était malade était son frère. Les deux sœurs donc envoyèrent dire à Jésus : "Seigneur, ton ami est malade." A ces mots, Jésus répondit : "Cette maladie ne conduit pas à la mort ; elle va servir à la gloire de Dieu, en ce que le Fils de Dieu, grâce à elle, sera glorifié" » Jn.11, 1-4.

Ainsi parle aujourd’hui le Seigneur : « Dans ma sagesse, comme j’avais choisi Béthanie, j’ai pris plaisir à choisir la France, pour m’y reposer. A l’image de Marie, la France a fait monter la louange et l’adoration, en versant pour moi une huile parfumée, fruit de l’huile de mon Esprit Saint dont je l’ai ointe pendant des siècles. Ce parfum versé sur mon corps a été celui des martyrs, des pauvres, des princes, des rois, du paysan et de l’ouvrier qui travaillaient dur tout en restant dans mon regard, dans l’ombre de mon Esprit. Chacun d’eux, leur cœur ouvert à mon amour, a traduit en flèches de feu dans son art ce qui venait de moi. Ils créaient avec moi, ils priaient avec moi, ils louaient le Père avec moi et ils se reposaient en Moi pour renouveler leurs forces ! France tu as été mon nouveau Bétha nie et tu le resteras !

France à l’image de mon ami Lazare tu as été riche de ma Présence, de ma Parole et de ma Miséricorde, et cela n’a pu empêcher ta maladie ! Pourtant, mon alliance avec toi demeure, et elle est plus forte que ta maladie. Je reste fidèle à ma promesse : tu seras restaurée en tant qu’éternelle Béthanie, tu seras ressuscitée pour préparer la venue de l’Epoux.

Pourquoi cette maladie qui t’accable ? La maladie d’une personne est souvent un appel à la croissance dans la confiance en Moi ! Pas un de tes cheveux n’est tombé sans ma permission. Cette maladie, France, ne te conduira pas à la mort mais je serai glorifié par elle ! De même que tu es devenue  infidèle et apostate par les chefs que tu t’es choisis, de même je te restaure aujourd’hui à cause de cette France adoratrice, qui, comme Marie, a versé si souvent le parfum de nard pur sur mes pieds et les a essuyés de ses cheveux.

Oui, aujourd’hui c’est le parfum de ma Miséricorde qui coule sur toi, France ! Ton odeur pestilentielle se transformera en parfum de louange et d’adoration. Car voici le fruit de ma Miséricorde pour toi aujourd’hui : un nouveau parfum d’adoration. Ainsi ce beau pays aux parfums de tradition que tu es respirera le parfum de l’époux qui vient la chercher.

France, ton onction est celle d’une nouvelle adoration ! Mon appel pour toi : partage aux nations ce que tu vis à nouveau, ce parfum d’adoration qui coule de mes mains, de mes pieds et de mon cœur ouvert sur toi ! A travers toi, mon parfum d’adoration coulera d’abord sur mes fils chéris d’Israël et ensuite sur les nations. Mon amour te dit aujourd’hui : deviens toute entière à la fois Béthanie, Marie et Lazare.

Dans ces derniers temps, j’appelle ceux qui cherchent plus avant mon amour à venir se rassembler, en grande simplicité dans la veille, la louange et l’adoration autour de mon Corps eucharistique, hostie vivante offerte à votre regard. Contre mon cœur adoré, ils respirent mon parfum, celui de l’Epoux. »*

* Prophétie reçue par Alleluia-France en mai 2013

 

                                                                     Le Conseil d’Alleluia-France

Lu 690 fois
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°132 Newsletter N°105 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.