La tour de Babel moderne

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La tour de Babel moderne

 



« L'idée de faire des idoles a été l'origine de la fornication, leur découverte a corrompu la vie. Car elles n'existaient pas à l'origine et elles n'existeront pas toujours » Sg.14, 13

Aujourd'hui comme hier l'homme déclare : « Allons ! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet soit dans les cieux, et faisons-nous un nom » Gn.11,4. Brisons la loi naturelle, adorons notre ouvrage, que notre nom s'élève au-dessus du Nom de Dieu qui nous insupporte ! Mais Dieu répond : « Maudit soit l'homme qui se fie en l'homme et fait sa force de la chair » Jr.17, 5

« Moi, je suis venu au Nom de mon Père, et vous ne me recevez pas, qu'un autre vienne en son nom propre, celui-là vous le recevez » Jn.5, 43.

Dans la Genèse l'ennemi a osé parler à la place de la Parole créatrice. A cause de cette substitution subtile et sournoise le pouvoir de l'homme s'exerce contre la vie, pour ne plus vivre de la vie de Dieu, mais vivre à sa place, sans Lui, et sans son Nom, ce Nom par lequel tout homme est  créé et racheté.

« Son Nom très saint, que toute chair le bénisse toujours et à jamais » Ps.144,21

A travers la construction de la tour de Babel l'homme veut conquérir le ciel par ses propres forces et pense pouvoir y réussir. Pourtant le Christ lui-même, tête de l'Eglise, a montré un chemin tout autre qui conduit à la vraie gloire, celle d'un Dieu qui se donne gratuitement.  Il s'est penché du ciel sur la terre, il est descendu du ciel jusque dans la mort pour attirer à Lui tous les hommes. « Il s'est abaissé, devenant obéissant jusqu'à la mort. C'est pourquoi Dieu l'a exalté et l'a gratifié du Nom qui est au-dessus de tout Nom, afin qu'au Nom de Jésus  tout genou plie, dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue proclame que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père » Phi.2,8-11

Le Christ s'est abaissé pour élever l'Eglise jusqu'au ciel, préparer la Jérusalem céleste et y faire entrer son Corps que nous sommes pour les âges des âges.

Comment ? En nous donnant de pouvoir célébrer le seul Nom par lequel l'homme puisse être sauvé : Yeshoua, Jésus. Car c'est bien le Fils unique qui nous enseigne le chemin de l'adoration véritable : celle du Père. Vous, nous dit-il, priez ainsi : « Père, que ton Nom soit sanctifié » ! C'est à dire que ton Nom soit lavé de toutes les idoles, les faux visages que l'homme donne à Dieu, afin de justifier sa conduite. «Car le culte des idoles sans nom est le principe, la cause et le terme de tout mal » Sag.14, 27

L'œuvre que Dieu confie à chacun de nous est beaucoup plus grande que la tour de Babel, qui n'a pu atteindre le ciel. Car c'est bien l'œuvre de Dieu elle-même qui s'accomplit à travers ses enfants, ni par puissance ni par force, mais par son Esprit.

« Que faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » demandèrent un jour les apôtres au Christ qui leur fit cette réponse :«L'oeuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en Celui qu'il a envoyé »Jn.6, 29

Alors, Seigneur, « nous qui sommes tes serviteurs, rends-nous inébranlables dans la confession de ton Nom » pour que s'effondre notre propre tour de Babel !

Ainsi, d'un seul cœur, au long de cette année de la foi,  nous pourrons «Rendre au Seigneur la gloire et la puissance, rendre au Seigneur la gloire de son Nom ! » Ps.96, 7-8


 

Le conseil d’Alleluia-France

 

 

Lu 2064 fois

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.