Imprimer

           NEWSLETTER - FEVRIER 2018

 

Les musulmans "Aux portes du Christ !"

 

"Quant à vous, vous avez reçu l'onction venant du Saint, et tous vous possédez la science. Je vous ai écrit, non que vous ignoriez la vérité, mais parce que vous la connaissez et qu'aucun mensonge ne provient de la vérité. Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Le voilà l'Anti-Christ ! Il nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils ne possède pas non plus le Père. Qui confesse le Fils possède aussi le Père." 1 Jean 20, 23

Une réalité s’impose à nous actuellement : la percée de l’Islam sur les terrains politiques, religieux sociologiques. Or, si l'Eglise nous appelle au dialogue inter-religieux et au respect des autres traditions spirituelles, elle ne nous demande nullement de renoncer à la mission d'annoncer l'Evangile que le Christ nous a confié. Jean Paul II s'exprimait ainsi à ce sujet dans Redemptoris Missio : "Bien que l'Eglise reconnaisse volontiers tout ce qui est vrai et saint dans les traditions religieuses du bouddhisme, de l'hindouisme et de l'Islam, comme un reflet de la vérité qui éclaire tous les hommes, cela ne diminue pas son devoir et sa détermination de proclamer sans hésitation Jésus Christ qui est "la Voie, la Vérité et la Vie" ...]. Le fait que les adeptes d'autres religions puissent recevoir la grâce de Dieu et être sauvés par le Christ en dehors des moyens ordinaires qu'il a institués n'annule donc pas l'appel à la foi et au baptême que Dieu veut pour tous les peuples » En effet, le Christ lui-même, « en nous enseignant expressément la nécessité de la foi et du baptême ...], nous a confirmé en même temps la nécessité de l'Eglise elle-même, dans laquelle les hommes entrent par la porte du baptême ». Le dialogue doit être conduit et mis en œuvre dans la conviction que l'Eglise est la voie ordinaire du salut et qu'elle seule possède la plénitude des moyens du salut."

Pourtant, depuis 1830, la France a tenu une politique constante d’accommodation vis à vis de l’Islam jusqu’à favoriser son extension. L’Etat a imposé à l’Eglise Catholique de ne pas baptiser les musulmans convertis, alors que les églises étaient remplies d’aspirants au baptême. C’est pourquoi aujourd’hui les chrétiens convertis de l’Islam, soutenus par nombre de nos frères Chrétiens d’Orient, demandent à l’Eglise Catholique de confirmer leur conversion à Jésus-Christ. Ces chrétiens déplorent que l’Eglise institutionnelle tarde à prendre une position pastorale à propos du baptême des convertis de l’Islam. Or aujourd’hui Jésus-Christ se révèle directement à nombre de musulmans bien que peu témoignent à cause de la menace qui pèse sur tout musulman qui accepte le baptême en Jésus.

Prenons conscience que l’Islam ne relève pas, comme les autres croyances, de la seule foi personnelle. Il est aussi et d’abord un projet politique de civilisation universelle, destiné, selon Mahomet, à s’imposer à l’humanité entière, de gré ou de force. Comment ne pas entendre sur ce point l'avertissement de Mgr Emile Nona, archevêque catholique chaldéen en exil : « Nos souffrances actuelles sont le prélude de celles que vous, européens et chrétiens occidentaux, allez souffrir dans un proche avenir. J’ai perdu mon diocèse. Le siège de mon archevêché et de mon apostolat a été occupé par des islamistes radicaux qui veulent que nous nous convertissions ou que nous mourrions. Vous devez prendre des décisions fortes et courageuses. Vous pensez que tous les hommes sont égaux, mais l’Islam ne dit pas que tous les hommes sont égaux. Si vous ne comprenez pas ceci très vite, vous allez devenir les victimes de l’ennemi que vous avez accueilli chez vous". Août 2014

Or les chrétiens ne se préparent pas à la confrontation avec l’Islam, à laquelle les a appelés saint Jean Paul II :" Il est important d’avoir un juste rapport avec l’Islam. (...) ce rapport « doit être conduit avec prudence, il faut en connaître clairement les possibilités et les limites et garder confiance dans le dessein de salut de Dieu, qui concerne tous ses fils ». Il faut être conscient, entre autres, de la divergence notable entre la culture européenne, qui a de profondes racines chrétiennes, et la pensée musulmane. À cet égard, il est nécessaire de préparer convenablement les chrétiens qui vivent au contact quotidien des musulmans à connaître l’islam de manière objective et à savoir s’y confronter " Ecclésia in Europa, n°57

La Pentecôte d’Amour s'élargit actuellement sur beaucoup de musulmans qui reçoivent du Ciel la faim et la soif de connaître Jésus-Christ ! Prions donc instamment pour la conversion des musulmans afin qu’ils soient baptisés au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit et préparons-nous dans la prière à accueillir ces millions de futurs frères et sœurs en Jésus !   

     Le Conseil d’Alleluia-France

LES SORTIES DU ROI

  POUR UNE NOUVELLE EVANGELISATION DE LA FRANCE...

" LES SORTIES DU ROI "

LOUANGE BIBLIQUE

Alleluia ! Chantez au Seigneur un chant nouveau; sa louange dans l'assemblée de ses…

Newsletter

RECEVEZ LA NEWSLETTER MENSUELLE
captcha 

évènements

Di Lu Ma Me Je Ve Sa
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728

GROUPES DE PRIERE

NOUS SOUTENIR

Les partenaires