Imprimer

           NEWSLETTER - DECEMBRE 2016

 

 

JUSQU’A QUAND ALLONS-NOUS IGNORER

LA PAROLE DU VERBE DE DIEU ?

 

« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes » Jean 1,1-4.

Frères et soeurs, toute la Bonne Nouvelle, toute la Révélation de notre Rédemption en Jésus-Christ commence par la conception de Marie ! En effet, par anticipation des mérites de son Fils Jésus-Christ, Rédempteur et Sauveur du monde et en vue de sa naissance dans un écrin saint et virginal, la Vierge Marie a été dès sa conception préservée du péché originel. Si ce dogme fut acclamé par des foules en 1854, que dire des foules en 2016 ? Le sens de ce dogme échappe toujours plus à notre temps « moderne ». Jusqu’à quand ? Car il donne le sens de la guérison des blessures de l’esprit humain plus que jamais livré aux « ismes » : athéisme, scientisme, matérialisme, positivisme, relativisme, libéralisme...

En effet, le dogme de l'immaculée conception nous fait comprendre qu’il y a dans tout raisonnement humain une faute originelle qui doit être guérie : celle de croire notre raison autonome et suffisante ! « Vous serez comme des dieux, promet le serpent, qui connaissent le bien et le mal » Gn 3,5. Quel mensonge ! Comment pourrait-il être sage celui qui se coupe de la source de la Sagesse ? La conséquente de la faute d’orgueil originelle est en réalité la corruption inéluctable de l’esprit humain. Car de fait, les philosophies passent et trépassent mais la Parole rédemptrice du Christ, elle, ne passe pas ! Marie, qui a complètement assumé notre condition humaine, est une vraie fille de Sion, mais qui a été restaurée par la puissance du Christ. Pleine de grâce, entièrement remplie du Saint Esprit, guérie de la blessure originelle, elle faisait sans cesse mémoire en son cœur de la Parole éternelle. En cela, Marie doit être ainsi contemplée dans le mystère de l’Eglise comme prototype et consommation anticipée de l’Eglise, modèle et Mère de tous les hommes, destinataires de la Bonne Nouvelle de Jésus. « Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur » Luc, 2,19

Aussi Marie, en nous voyant rivés sur nos smartphones jusque dans nos lits, pourrait nous exhorter aujourd’hui : « Qu’avez-vous fait de la Parole rédemptrice de mon Fils ? A chaque instant, la lisez-vous ? La méditez-vous ? La priez-vous ? La mettez-vous en pratique au quotidien ? Enfants égarés, comment voulez-vous assumer pleinement votre condition humaine ? Je vous appelle à revenir à la vraie sagesse de votre créateur pendant qu’il est temps »

Combien de temps faudra-t-il pour s’opère cette conversion populaire au Verbe de Dieu ? Combien de temps faudra-t-il pour que notre « Oui » national s’origine dans le « Oui » de Marie à l’ange du Seigneur ? Combien de temps faudra-t-il avant que la France retourne aux sources de son baptême, de son alliance avec la sagesse Eternelle Jésus-Christ ? Combien de temps avant que l'Evangile soit acclamé par tout français comme unique constitution ? Alors la France sera sauvée des malheurs présents et avenir qui l’accablent. Car l'ange de Dieu pourra, comme pour Marie, dire à la France :  « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ! » Luc 1,35

Qu’en ce mois de décembre, nous connaissions un renouveau dans le Saint Esprit ! Renouveau de la lecture et de la méditation de l’Evangile ! Que le Verbe se fasse chair en notre être, comme le Verbe s’est fait chair en Marie ! Louange et Gloire à Notre Seigneur Jésus !

 

                                                                 Le Conseil d’Alleluia-France

                    

LES SORTIES DU ROI

  POUR UNE NOUVELLE EVANGELISATION DE LA FRANCE...

" LES SORTIES DU ROI "

NOUS SOUTENIR

Les partenaires